LE GROUPE IVOIRE

Le Premier regroupement
de maisons de ventes aux enchères
en France

Mobilier de Charlotte Perriand et de Pierre Paulin provenant d’une maison réalisée par l’architecte toulousain Fabien Castaing

Mardi 01 Juin 2021 à 10h

Vente aux enchères mardi 1er juin 2021


Voici une histoire comme en rêve tout chineur ou commissaire-priseur ! C’est dans l’appartement d’un HLM de la ville rose, que Jérôme de Colonges, d’IVOIRE TOULOUSE/PRIMARDECO, vient de découvrir des pièces de mobilier de Charlotte Perriand, Pierre Paulin ou encore de la Maison Regain, au total un ensemble de 17 pièces, qui seront vendues aux enchères chez IVOIRE TOULOUSE/PRIMARDECO le 1er juin.

Il faut remonter au début des années 70 pour en retrouver l’histoire. Le père du propriétaire actuel fait appel à Fabien Castaing, l’architecte toulousain de renom, pour construire et meubler sa maison située dans le village de Launaguet, près de Toulouse. Figure majeure de l'architecture moderne à Toulouse, Fabien Castaing (1922-2012) a façonné la ville et ses environs de 1948 à 1975. Disciple de Le Corbusier, Fabien Castaing est connu pour avoir réalisé plusieurs constructions de grande importance à Toulouse : l’Immeuble des Archives départementales, la Cité Universitaire Daniel Faucher, l'immeuble Citröen ou le monument de la Résistance ainsi que plus de 300 réalisations dans le secteur privé.

Charlotte Perriand - Table - Estimation 20 000/30 000 euros
Charlotte Perriand - Table - Estimation 20 000/30 000 euros


L’architecte conseillait également sa clientèle pour les aménagements intérieurs. Ainsi le père des propriétaires actuels a pu acheter un exemplaire de la célèbre table à gorge de Charlotte Perriand ainsi que différents sièges crées par la même artiste : 6 chaises « Méribel », un tabouret dit « de berger » et une paire de hauts tabourets.

Ce bel ensemble de Charlotte Perriand est complété par une paire de fauteuils « Tongue » de Pierre Paulin, ainsi que par plusieurs pièces rares et recherchées du beau mobilier de la Maison Regain, référence en termes de mobilier brutaliste. Une belle enfilade à trois portes en frêne et une suite de quatre tabourets ou tables basses du même matériau, sont typiques des réalisations de cette maison dans les années 70.

Les estimations sont attractives et les amateurs apprécieront que ces pièces soient restées « dans leur jus » selon l’expression consacrée.

Charlotte Perriand - 6 chaises « Méribel » Estimation 2 000/3 000 euros - Tabouret « berger » Estimation 1 000/1 500 euros
Charlotte Perriand - 6 chaises « Méribel » Estimation 2 000/3 000 euros - Tabouret « berger » Estimation 1 000/1 500 euros


Pierre Paulin – Fauteuil Tongue - Estimation 1 000/1 500 euros Maison Regain – Enfilade en frêne – Estimation 800 / 1 200€
Pierre Paulin – Fauteuil Tongue - Estimation 1 000/1 500 euros Maison Regain – Enfilade en frêne – Estimation 800 / 1 200€

Les maisons de vente du groupe Ivoire