Xavier de La Perraudière
Florian d’Oysonville

Commissaires-priseurs associés

Précédent

La bibliothèque de Marcel Augagneur célèbre critique littéraire

Jeudi 25 Novembre 2021

Vente aux enchères le 25 novembre 2021 à 14h


Marcel Augagneur (1904-1951) fut un critique littéraire redouté et une figure incontournable du monde des lettres et de l'édition entre 1930 et 1951, année de son décès.
C’est dans un château envahi par la végétation près de Doué la Fontaine (49), que Florian d’Oysonville, le commissaire-priseur de la maison de ventes IVOIRE SAUMUR/DELOYS a découvert des milliers de livres, constituant à la fois la bibliothèque de travail et la collection personnelle de Marcel Augagneur.

Au total c’est un ensemble de près de 3790 ouvrages brochés, la plupart en éditions originales ou service de presse, qui sera vendu en un seul lot. Il représente un panorama impressionnant de la production littéraire des années 1930 à 1950 avec 2000 auteurs et 230 éditeurs concernés. Très important pour les bibliophiles, plus de 2000 d’entre eux portent un envoi manuscrit de l'auteur, parmi lesquels Barjavel, Jean Paulhan, Marguerite Duras, Marcel Pagnol, Jules Supervielle, Boris Vian, et bien d’autres. Cet ensemble impressionnant est estimé 3000/5000€.

Le château qui abritait la bibliothèque de Marcel Augagneur ©IVOIRE SAUMUR/DELOYS
Le château qui abritait la bibliothèque de Marcel Augagneur ©IVOIRE SAUMUR/DELOYS


Critique littéraire à Paris-Presse, collaborateur de la revue "Gringoire", de L'Echo de Paris, et du journal clandestin "Défense de la France", Marcel Augagneur est aussi l'auteur de quelques ouvrages dans les années 1925-1930 ("L'évadé" 1925, "A bureaux fermés" 1928, "La vie du Maréchal de Richelieu" 1929, "Notre père" 1930, "La renaissance du cirque" 1930…), certains écrits sous le pseudonyme de Marc de Saligny. Il fut également critique de théâtre dans l'immédiat après-guerre (années 1947-49).

Les ouvrages de cet ensemble ont été conservés dans leur état d'origine, bien complets de leurs couvertures, bandeaux de parution, prospectus d'éditeurs et "prière d'insérer". Certains contiennent des notes critiques manuscrites de Marcel Augagneur, parfois sur feuillets séparés. Certains volumes en tirage courant proviennent de la bibliothèque de Fernand Laurant, qui fut pendant trente ans son compagnon. Enfin quelques ouvrages portent un envoi à Horace de Carbuccia, fondateur de la revue Gringoire avec Joseph Kessel et Georges Suares, et qui fut député d'Ajaccio de 1932 à 1936.

Quelques exemples de dédicaces :




70 autres lots, provenant de sa bibliothèque personnelle, seront vendus séparément. On y trouvera des livres reliés dont de bonnes éditions de Cocteau, Paul Morand, Colette, Carco, Mac Orlan, Céline, Levis-Mano, certains avec envois, ainsi que quelques ouvrages classiques (La Fontaine…), ainsi que des ouvrages d’histoire et de géographie.

L’un des ouvrages les plus importants de sa collection personnelle repéré par l’expert Jean Pierre Fouques, est un manuscrit inédit d’époque Louis XV, journal personnel de 159 pages rédigé de 1750 à 1763 par un personnage non identifié attaché à la « Maison du Roy », relatant par le menu divers évènements et réceptions par le Roi avec une attention particulière portée à l’étiquette et au protocole.
Ce manuscrit inédit constitue un témoignage direct de l’atmosphère intime de la Cour du Roi Louis XV.
Un trésor pour les historiens estimé à 1500/2000€.

Manuscrit XVIIIème de la bibliothèque Augagneur relatif à la cour de Louis XV, journal personnel de 159 pages rédigé de 1750<br />
à 1763 par un officier de l’entourage de Louis XV attaché à la « Maison du Roy ».<br />
Estimation : 1500/2000 euros.
Manuscrit XVIIIème de la bibliothèque Augagneur relatif à la cour de Louis XV, journal personnel de 159 pages rédigé de 1750
à 1763 par un officier de l’entourage de Louis XV attaché à la « Maison du Roy ».
Estimation : 1500/2000 euros.