Xavier de La Perraudière
• Maison de ventes aux enchères •

Xavier de La Perraudière
Florian d’Oysonville

Commissaires-priseurs

CADEAU DE NAPOLÉON III

Samedi 20 Octobre 2018


CADEAU DE NAPOLÉON III - Le 24 octobre 2018 à l'hôtel des ventes d'Angers

Bien plus qu’une boîte ! Derrière ce précieux objet en or, diamants et émail se cache un cadeau impérial. Elle contient en effet un document autographe mentionnant : «Cette tabatière a été donnée par l’empereur Napoléon III à monseigneur G. Darboy, archevêque de Paris, sénateur, grand aumônier de l’empereur, grand officier de la Légion d’honneur. Ce bijou échut en partage à Ernest Crussard, son propre neveu.» Georges Darboy (1813-1871), évêque de Nancy puis de Paris, était très proche de Napoléon III. Arrêté lors de la Commune, il fut fusillé à la Roquette le 24 mai 1871. Son corps fut mis à la fosse commune du cimetière du Père-Lachaise mais par la suite, on lui offrit des obsèques nationales et il fut inhumé à Notre-Dame. Cet objet témoigne également de toute une histoire liée à la tradition royale des boîtes à portraits ou des médaillons
diplomatiques. À l’origine réalisée en Suisse par la maison Mouliné, Bautte & Cie, spécialisée dans les «montres et objets de vertu», entre 1819-1838, elle fut ensuite envoyée en France, comme l’indique le poinçon d’importation à la tête d’Égyptien de profil. Stockée durant plusieurs années par le joaillier Dumoret, dont la boutique se situait 5, rue de la Paix, elle a été modifiée au milieu du XIXe siècle dans le but de servir de cadeau à l’empereur. Le centre du couvercle a alors été agrémenté d’une miniature polychrome sur ivoire figurant Napoléon III, portant les insignes et le collier de grand maître de la Légion d’honneur. Signé par le peintre miniaturiste Gabriel Aristide Passot (1797-1875), ce portrait a été réalisé d’après l’œuvre officielle de Franz Winterhalter de 1853.


Moulinié, Bautte & Cie, Dumoret, joaillier, et Gabriel Aristide Passot (1797-1875), peintre.
Boîte en or jaune guilloché et argent, diamants ronds de taille ancienne, émail translucide bleu, miniature polychrome sur ivoire représantant Napoléon III. 23 x 91 x 62 cm.
Estimation : 20 000/25 000 €

Gazette Drouot n°36 du 19 octobre 2018